Blog

Bro application

Les amoureux feignant optimisent leur temps libre !

  |   Application, Article   |   No comment

Une société australienne développe une application mobile sous Android pour les romantiques des temps modernes. Elle automatise l’envoi des sms et fait gagner du temps libre.

Qui ne connait pas de compagne qui s’énerve ou s’impatiente de ne pas reçevoir de messages ? L’application BroApp met un terme à tout cela. Elle envoie des sms à la place de l’amant et permet de conserver et d’optimiser les relations simplement. Que ces messieurs ne s’inquiètent pas pour autant, ce petit outil couvre ses usagés en envoyant ces mots doux au bon moment, afin de garder la supercherie secrette…

 

Le principe

L’utilisateur doit en premier temps enregister le numero de téléphone de sa petite amie. Ensuite, deux choix s’offre à lui : il peut utiliser des messages prédéfinis proposés par l’application, ou bien, rédiger ses propres mots doux qu’il peut ensuite enregistrer dans l’application. Enfin, l’utilisateur peut programmer la date et l’heure d’envoi des messages pour vaguer à ses occupations et gagner du temps libre. Sortir entre amis, ou bien s’accorder du temps avec une autre tout en restant attentionné envers sa dulciné.

 

Les points positifs

BroApp couvre ses utilisateurs. Elle détecte si la conjointe se connecte sur le même wifi que lui et annule automatiquement l’envoi du message. Le report de message s’active également après un appel téléphonique. Un système qui permet ainsi d’éviter tout soupçons.

 

Les points négatifs

Cependant, l’application possède quelques failles. Elle permet l’envoi des messages à condition de capter le wifi, et n’existe qu’en version anglaise sur Android. De plus, pour le moment, elle ne s’adresse qu’aux hommes hétérosexuels.

 

Sauvetage ou noyade ?

Outil indispensable pour les feignants, cette application n’en demeure pas moins superficielle. Bien qu’intéressante elle ne peut pas sauver un couple pour la simple et bonne raison que malgrès les messages apparents, la source du problème reste son utilisateur.

 

 

No Comments

Post A Comment